Haenni, Charles - Haenni, Georges

Recueil de pièces chorales

Type

, ,

Disponibilité

Langue(s)

Pagination

  • 3-160

Nombre de pages

  • 160

Description matérielle

  • Partition manuscrite reliée carton rouge, dos et coins en cuir rouge.

Dimensions

  • 25 x 34 cm

Ressources électroniques

  • Non renseigné

Mots-clés

Résumé critique des parties introductives

Inscription en haut à gauche de la première page : Cahier N° 86

Résumé critique du corps du texte

Ce recueil manuscrit est l’un des 175 cahiers rouges reliés qui contiennent une grande partie des œuvres de Charles Haenni détenues par les archives cantonales du canton du Valais. Celui-ci contient 52 chansons numérotées de 1 à 52 et couvrant les pages 3 à 119. Les portées des pages de la fin du recueil sont vides. Écrites pour chœur, les chansons tiennent généralement sur trois portées ; la première, en clé de sol, portant les voix de soprano et d’alto, la seconde, en clé de sol également, portant la voix de ténor, et la troisième, en clé de fa, portant la voix de basse.

1.C’est nous !
2. C’était, je crois.
3. Le soleil luit.
4. Le tambour
5. Le troubadour
6. Berce, berce.
7. Avais rêvé.
8. Ma bergère.
9. O bel enfant.
10. La crête des forêts.
11. Des gentils moutons.
12. Bel enfant, aux doux yeux bleus.
13. Ne partez pas.
14. Dans les bois sur les vertes collines.
15. Debout, voici l’aurore.
16. Gais compagnons debout.
17. Le Hackbrett.
18. Dors, dans ton lit bien clos.
19 .Le ciel s’allume.
20. Au matin, quand l’aurore.
21. Dans les chants, dans les guérêts.
22. Le vent d’automne.
23. Le temps passé.
24. Tous à vos rangs.
25. Le soleil reparaît.
26. C’est le printemps, ma mie.
27. Les loups.
28. Prière.
29. Voyez dans les cieux.
30. Au fond des bois.
31. Allons, gais compagnons.
32. La foire.
33. Tout est gaieté, dans la nature.
34. Le bois gentil.
35. Dans le bois reverdi.
36. Je connais une bergerette.
37. Oh’ qu’il est doux.
38. Nous sommes les joyeux danseurs.
39. Mon pauvre cœur se lamente
40. Le Ziberli.
41. Et voila tout.
42. Quand j’entends mon verre
43. Sur les plus hauts sommets.
44. Jodel.
45. Le matin, dès le réveil.
46. Ecoute bien, Lisette.
47. Viens au bois.
48. Approchez-vous, petite fille.
49. Margoton.
50. Vive la danse.
51. Rigaudon.
52. A ta quenouille.

Trois chansons intéressent Cadanse :

  • La chanson 38 qui s’intitule « Les joyeux danseurs ».
  • La chanson 50 qui s’intitule « Vive la danse » .
  • La chanson 51 qui s’intitule « Rigodon » ; non signée, elle pourrait être de Georges Haenni (comme les chansons 47 à 49 et la chanson 52) et on la trouve sur les pages  115 à 117.

De Charles Haenni (1867 – 1953), la chanson « Les joyeux danseurs » est en si bémol majeur et à 4/4. On la trouve aux pages 82 à 86 et ses paroles sont les suivantes : Nous sommes les joyeux danseurs, les gais compagnons du village qui vont se réchauffer le cœur dans les doux plaisirs du jeune âge, et nous allons, filles garçons, aux doux sons de la clarinette sous les ormeaux des verts coteaux danser à la bonne franquette. La la la…

La chanson « Vive la danse » n’est pas signée, mais comme les chansons 47 à 49 et la chanson 52 sont signées de Georges Haenni (1896 – 1980 et fils de Charles), elle pourrait bien être de lui. Elle est en fa majeur et à 6/8. On la trouve aux pages 114 et 115 et ses paroles sont les suivantes :

Voix masculines : Mignonne dansons la gavotte veux-tu danser à deux
Voix féminines : Monsieur, pour jeune fille danser est périlleux

Refrain (les deux voix ensemble) :
Voix féminines : Je fuis la danse, je hais la danse, combien c’est heureux que j’y pense point, les gens convenables ne dansent point, tra-la la-la la-la.
Voix masculines : Ma foi j’y pense je saute et danse, on peut s’amuser sans penser mal, la danse peut-être un plaisir moral, tra-la la-la la-la.

Voix masculines : Mignonne veux-tu me complaire, je t’offre un œuf tout frais
Voix féminines : Monsieur voudrait me faire pécher à peu de frais

Refrain

Voix masculines : Mignonne er ma o ma robe [ sic ?], je t’offre un beau mari
Voix féminines : Monsieur vraiment je n’ose est-il assez joli

Refrain

La chanson « Rigodon » n’est pas signée, mais pour les mêmes raison que pour la chanson précédente, elle est probablement de Georges Haenni. Elle est en sol majeur et à 2/4. On la trouve aux pages 115 à 117 et ses paroles sont les suivantes :

Rigo rigodi rigodon rigodidondaine rigodidondon

De quoi nourrit-on les hommes de quoi les nourrit-on rigodon ?
Du bon jus de la treille d’un morceau de jambon rigodondondon !

Refrain : rigo rigodi rigodidondaine rigo rigodi rigodidondon

De quoi nourrit-on les femmes de quoi les nourrit-on rigodon ?
De l’eau de la rivière d’un grand coup de bâton rigodondondon !

Refrain

De quoi nourrit-on les filles de quoi les nourrit-on rigodon ?
Du son de la musique du son du violon !

Refrain

Ces chansons, harmonisées dans un style populaire et très tonal, ont par leurs paroles un caractère qui ne dément pas l’impression que l’on a de la place de la danse dans la société valaisanne au regard des autres sources répertoriées dans le catalogue Cadanse.

 

Critère de choix du livre pour le cataloque

De la plume de deux compositeurs qui ont marqué la vie musicale valaisanne durant une bonne partie du XXe siècle entre autres en tenant les orgues de la Cathédrale de Sion, les chansons de ce recueil qui nous intéressent sont représentatives de la manière dont on peut évoquer la danse dans le cadre de la chanson populaire.

Contributeur(s)