Solioz, Charles

Ballet des filles du glacier et Danse des moissonneurs

Grand cortège et représentation historique à Sion, 28 mai et 24 juin 1899
Sion, [s.n.], 1899

Type

,

Disponibilité

Langue(s)

Publication / maison d'édition

  • [s.n.]

Impression

  • Imprimerie & Lithographie Gessler

Pagination

  • [1-2], [1]-6

Nombre de pages

  • 1

Description matérielle

  • Feuillet lithographiés (sur les recto uniquement) broché, agrafé.

     

Catalogue

  • rero Valais. Sur le document, mention: "Fonds Oscar Perrolla".

Autre(s) exemplaire(s) en Suisse

  • Non répertorié

Autre(s) exemplaire(s) à l'étranger

  • Non renseigné

Edition(s) antérieure(s) ou postérieure(s)

  • Non répertorié

Ressources électroniques

  • Non répertorié

Mots-clés

, , , , ,

Résumé critique du corps du texte

La partition commence par la pièce « Les Moissonneurs / Valse » (pages 1-3). Une introduction à 9/8 en deux parties (10 et 25 mesures en ré majeur) ; indication « Andante (Cor des Alpes) ». Puis la valse proprement dite en 3/4 ; après une mesure de levée, six parties de 16 mesures chacune avec reprises (respectivement en ré majeur, fa majeur, ré majeur, sol majeur, sib majeur et ré majeur), et da capo des trois premières parties.

La deuxième pièce de la partition est intitulée « Les Filles du Glacier / Ballet » (pages 4-6). Une introduction à 2/4 (18 mesures en sol mineur) ; indication « Andante ». Suit une polka en six parties. Une première partie de deux fois 8 mesures en sol mineur ; une seconde partie de 8 mesures avec reprise en mib majeur suivie du da capo de la première partie ; une troisième partie de 8 mesures avec reprise en sol mineur amène une quatrième partie  de 16 mesures en mib majeur indiquée « plus lent » ; il y a encore une cinquième partie de 8 mesures en sol mineur ; puis une sixième partie de 16 mesures avec reprise en sib majeur suivie pour finir du da capo de la première partie.

Les indications à plusieurs reprises de « m.g. » et « m.d. » dédient clairement la partition au piano. L’indication « Cor des Alpes » du début pourrait être une trace d’orchestration qui laisserait penser à une version orchestrale (pour Orchestre symphonique ou Harmonie) de l’œuvre dont la partition présente serait la réduction. Le style d’écriture n’est en tout cas pas contradictoire avec cette hypothèse, mais l’indication « Cor des Alpes » pourrait simplement indiquer que le motif mélodique qui introduit la pièce évoque le cor des Alpes par l’utilisation de ses tournures mélodiques typiques et met ainsi en place, musicalement, un décor pastoral et alpestre.

 

Remarques illustration

Motifs décoratifs de style Art nouveau sur la page de titre.

Critère de choix du livre pour le cataloque

Représentativité des sources musicales concernant la danse publiées en Suisse.

Contributeur(s)

, ,

Remarques sur la rédaction

Fiche établie par LL, documentaliste, revue par CM, assistante de recherche, complétée par FM, musicien.